09Nov

Photo par Road Trip with Raj sur Unsplash

Quel boulet ce boulot!

Ceux qui ont trouvé ce qui les passionne dans la vie et qui ont réussi à en faire leur métier auront toujours l’avantage de ne pas attendre les vacances pour se sentir vivre.

Un nombre important de Québécois ont remis en question leur choix de carrière durant la pandémie. Certains ont découvert que leur travail était un boulet qu’ils traînaient depuis longtemps et qu’il était temps de s’en débarrasser. Mais comment savoir si vous avez besoin de ce changement ? Comment déterminer si ce n’est qu’un coup de temps ou une réelle nécessité ? Voici des pistes d’exploration.

Le travail, quelle galère!

Un travail qui n’est qu’un travail et qui ne présente aucun défi peut éventuellement devenir un boulet pour certains. À l’inverse d’autres trouveront qu’un travail routinier et sans surprise leur convient parfaitement.

Oui, c’est rassurant, c’est le coussin financier qui permet de reposer sa tête et de ne pas s’en faire avec les finances. C’est également une stabilité et une structure de vie qui peut avoir certains avantages.

Tout va bien si vous acceptez cette situation avec sérénité et que vos activités extérieures au travail vous comblent. Tout va moins bien lorsque vous vous sentez limité et ennuyé par votre travail. Comment se motiver alors pour rentrer au boulot le lundi après un week-end d’obligations et de temps morts sans activités enrichissantes et vivifiantes ?

L’instinct ne trompe pas!

À moins de vous mentir à vous-même, vous savez ce qui vous convient pour un temps et ce qui ne vous conviendra pas à long terme.

Vous pouvez être très proactif quand vous sentez que votre travail ne vous comble pas. Faites appel à un coach en gestion et en transition de carrière pour explorer les options et les possibilités qui s’offrent à vous. Des tests sont souvent utiles pour aiguiller davantage une personne en grand questionnement. Le pas à franchir est de vous avouer à vous-même qu’un changement s’impose et de vous pousser à agir.

Et la vie se charge parfois de prendre nos décision

Pour certains, un élément déclencheur fera en sorte que le processus démarrera. Pour d’autres, il s’agira de circonstances hors de leur contrôle, tels une mise à pied, une restructuration ou encore un temps d’arrêt forcé par la maladie ou une crise comme celle que nous venons de vivre. Qu’importe la manière, il sera bénéfique de faire le ménage dans sa tête, soit pour opérer un changement ou pour se rassurer que votre chemin est le bon.

 

Il faut vous souvenir que les choix sont à faire et que si vous ne les faites pas, la vie se chargera de vous le rappeler.

 

La vie est trop courte

Vous savez ce que vous êtes capable de confronter.

Votre situation familiale et vos responsabilités envers les autres vous obligent souvent à faire certains choix. Par contre, chercher à mieux se connaître et manœuvrer un changement de vie tout en douceur s’avère bénéfique sous beaucoup d’aspects : la santé mentale et physique, le moral, la vision du futur à court et à long terme, le sentiment d’accomplissement, etc.

Lisez aussi : Le temps de réfléchir

Marie-Andrée Robichaud est propriétaire de CV de Qualité, une entreprise spécialisée en création et en amélioration de CV. L'entreprise a été créée en 2014 et offre maintenant un éventail de services reliés à la recherche d'emploi et aux outils utiles pour la rendre efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

This field is required.

This field is required.