24Jan

Photo de: Thomas Lefebvre sur: Unsplash

Qu’est-ce qu’un réalisation dans la rédaction d’un CV?

On entend à droite, à gauche qu’il faut inclure des réalisations dans la rédaction d’un CV. Que c’est important. Évidemment, ça semble logique. Mais qu’est-ce qu’une réalisation ? Comment je la distingue de mes tâches ? Comment je l’écris ? Par quoi je commence ?

Vous avez deux pages (votre CV) pour exprimer votre valeur à un employeur. Il vous faut donc lui dire en peu de mot, mais juste assez, que vous êtes le meilleur candidat pour le poste qu’il a affiché. Pour qu’il voit votre valeur, il a besoin de savoir que vous étiez un atout où vous avez travaillé précédemment.

 

Où se cachent vos réalisations ?

Vos réalisations sont dans les initiatives que vous avez prises pour améliorer les outils de travail que vous utilisez, ou encore mieux, que toute votre équipe utilise et qui ont amélioré la productivité, les ventes, l’affluence de clients, etc.

Elles se trouvent également dans les plus gros projets qu’on vous a confiés et que vous avez menés à terme avec un succès retentissant (chiffres ou pourcentages à l’appui). Les économies ou les gains inattendus que vous avez générés pour l’entreprise sont aussi des réalisations. Elles sont évidentes dans les prix que l’entreprise vous a décernés pour votre contribution au-delà de celle des autres. Et finalement, vous retrouvez clairement des réalisations dans les problèmes que vous avez anticipés et réglés avant même qu’ils ne frappent l’entreprise.

Pourquoi faut-il inclure des réalisations ?

La ligne entre votre mandat régulier et vos réalisations peut vous sembler bien mince, surtout quand vous vous dites que vous faites vraiment tous les efforts pour bien exécuter votre travail.

Je suis d’accord avec vous, mais imaginez que tous les candidats pour un poste soumettent un CV qui ne contienne que la liste de leurs tâches passées. S’ils ont occupé des postes similaires, force est d’admettre que tous les CV seront presque identiques et que les candidats ne se démarqueront pas.

L’attrait et la preuve de votre valeur ajoutée

Ce qui m’amène à vous parler de votre valeur ajoutée, lire ici « votre petit plus ». Ce qui rend le travail un peu moins monotone, souvent, ce sont les petits et les grands défis, les gestes et actions qui vont au-delà de ce qui vous est demandé dans votre mandat régulier.

Si tous vos gestes, actions et réussites ne sont pas consignés dans votre CV, comment un futur employeur peut-il percevoir en vous la personne qu’il veut absolument engager ? À l’opposé, si vous avez pris soin de consigner vos bons coups, votre CV est déjà bonifié. Avec chaque réalisation, il brille un peu plus et votre valeur augmente.

Souvenez-vous que l’énumération de vos fonctions est importante, mais n’est pas une preuve de votre valeur. Quand vous réussissez à formuler ce que vous a avez réussi à accomplir dans ces fonctions, vous êtes sur la bonne voie.

Tôt ou tard, vous serez appelé à bouger d’une entreprise à une autre et vous amènerez votre valeur ajoutée avec vous.

Gardez en tête et consignez vos bons coups

En terminant, il se peut que des réalisations se cachent à l’intérieur de votre mandat régulier, surtout quand on vous confie des projets d’envergure. Quand vous devez gérer plusieurs équipes multidisciplinaires, un budget très élevé, des problématiques importantes pour lesquelles vous devez négocier des solutions, etc. La gestion de projet regorge souvent de réalisations parce qu’elle vous permet d’utiliser beaucoup de compétences différentes, de prévoir et de régler des problèmes et gérer les risques.

Si vous n’avez pas de réalisations à écrire dans votre CV, il faut vous poser des questions comme : « Qu’est-ce que je pourrais faire de plus ? » « Quelles améliorations positives puis-je apporter ? » « Quelles idées innovantes puis-je suggérer ? » « Quelle différence je fais dans l’entreprise ? »

Vous êtes responsable de votre valeur professionnelle. Si vous posez des gestes profitables à l’entreprise, votre CV reflétera ce fait. Le contraire est vrai aussi.

Vous avez besoin d’aide pour bien mettre en lumière vos réalisations dans votre CV? Prenons rendez-vous pour une évaluation gratuite de votre CV. Posez-moi vos questions et profitez de mon expérience pour vous guider à travers le processus d’amélioration de votre document.

17Jan

Sortir de soi-même pour relever de nouveaux défis

Dans l’engrenage du quotidien et de la routine, les jours se suivent et se ressemblent. Comment faire pour se sortir de soi-même et raviver l’envie de relever des défis ? À quand remonte votre dernière expérience excitante ? Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous vous êtes dit : « Wow ! J’ai vécu quelque chose aujourd’hui ! » ?

Sortir de soi-même, c’est mettre un peu d’imprévu (ou quelque chose de prévu, mais de nouveau) dans sa vie pour se secouer un peu.

Briser la routine pour voir ce qui arrivera…

Vous vivez sensiblement les mêmes choses toutes les semaines. Vous voyez les mêmes personnes, vous avez des conversations similaires et vous faites des activités familières au travail comme à la maison. Mais à quand remonte la dernière fois que vous avez fait ou appris quelque chose de nouveau ? À quand remonte votre dernier défi assez important pour vous donner des papillons au ventre ?

Quand la vie vous fait trébucher…

Durant un souper, dernièrement, un ami relatait qu’à plusieurs reprises, au début de sa carrière de musicien, il s’était planté royalement alors qu’il avait été engagé pour des performances pour lesquelles il n’était pas suffisamment expérimenté. Il a aussi mentionné qu’il n’avait jamais tant appris sur son métier et sur lui-même qu’en ces circonstances. Il a dû puiser dans des ressources qu’il ne savait même pas posséder.

Jalonner sa vie de moments qui sortent de l’ordinaire est une belle manière de créer de vifs et beaux souvenirs.

…et vous sort de votre zone de confort

Voilà ce dont je veux vous parler ; se sortir de soi-même et se mettre un peu en danger. Par danger, j’entends se placer hors de notre zone de confort habituelle. J’ai déjà fait suivre un cours de poterie à mon mari lors d’un voyage à New York. Il n’était pas en danger, mais il se sentait sérieusement hors de son élément. Il a quand même apprécié l’expérience et a vécu un moment inusité. Il n’en fera probablement plus jamais, mais au moins, il sait ce que c’est.

Quand votre travail ne vous donne plus de défis

Sortir de soi-même, c’est aussi remettre en question son quotidien au travail. De manière cyclique, souvent annuellement, les gens se remettent en question et réévaluent leur parcours. En faisant un temps d’arrêt digne de ce nom, et non pendant une pause café, il n’est pas rare que l’on découvre et reconnaisse qu’il est temps d’aller voir ailleurs pour relever d’autres défis. En calculant les risques et en vous préparant adéquatement pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez raviver la flamme qui vous pousse à explorer et à vivre plus intensément. Adieu routine, du moins pour un bon moment !

Comme le dit Morgan Freeman : « Donnez-vous des défis, c’est le seul chemin vers la croissance. »

Prendre des risques pour évoluer

J’en parle parce que je me suis rendu compte que ma vie est une suite presque ininterrompue de ces moments. Je disais récemment à la conjointe de mon fils qu’au cours de ma vie et de ma carrière, je me suis constamment jetée dans le vide en ne sachant pas toujours si j’allais réussir ce que j’entreprenais. J’ai eu des succès et des insuccès, mais j’ai beaucoup appris de tout ce que j’ai essayé. Est-ce que j’ai apprécié les moments calmes après les défis ? Oui ! C’est comme les endorphines après l’exercice, mais au lieu de ressentir les bienfaits dans son corps, on les ressent dans la tête. C’est stimulant et plus enrichissant que de regarder série après série sur Netflix. Quoique pour les moments calmes… ça fait la job ! 😉

Vous désirez explorer de nouveaux défis professionnels, contactez-moi pour que nous collaborions à l’élaboration de votre dossier de candidature (CV, profil LinkedIn et lettre de présentation).

23Déc

Photo par Laurenz Kleinheider sur Unsplash


L’après COVID-19, le temps idéal pour revoir son CV

Le ralentissement global, lors de cette période mémorable et maintenant historique, vous a peut-être fait réaliser que vous n’étiez plus à votre place professionnelle ou que vous aviez fait le tour des défis de votre poste. Nul besoin d’une pandémie pour en arriver à cette conclusion, me direz-vous, mais parfois, on sous-estime le pouvoir des accalmies ou du chaos.

 

 

Les retombées de ce passage à vide

 

On dit souvent qu’en vacances, on ne se ressource vraiment qu’à la deuxième semaine. D’après mon expérience, c’est là que mes idées deviennent plus nettes et que je gagne en perspective. En tout cas, il n’y a pas de meilleur temps pour prendre des décisions éclairées et non teintées par l’urgence et les obligations.

Alors dans l’adversité (ou dans la deuxième semaine de vacances) réside la possibilité de gagner en perspective!

 

La réflexion bénéfique

 

Dans l’éventualité où votre réflexion vous a mené(e) à un besoin de changement professionnel, que ferez-vous pour enclencher ce changement? Quel sera votre premier réflexe? Revoir votre CV? Parler à vos contacts? Explorer les affichages? Optimiser votre présence en ligne?

 

Et quel sentiment cela provoque-t-il en vous? De l’enthousiasme? De l’appréhension? De la confusion? De l’excitation? De l’incertitude?

 

Avant de venir me voir, mes clients ignorent la portée et l’impact qu’aura notre collaboration. Ils cherchent quelqu’un pour formuler avantageusement leur parcours parce que cette tâche leur semble ardue. Ils ne réalisent pas encore que le processus les mettra en face de ce qu’il y a de meilleur en eux. Ils ne savent pas combien la mise à jour de ce document leur procurera une meilleure conscience d’eux-mêmes et de leurs forces. Ils finissent par se rendre compte qu’ils ont maintenant des mots pour exprimer leur valeur. Et finalement, ils font des choix de postes plus judicieux.

 

La prise de décision

 

Je le disais dans un post à la fin de l’automne :  «Ne prenez pas de résolutions, prenez des décisions.»

 

En tout temps, dans ma vie, j’ai remarqué le calme qui s’installe en moi lorsque je prends une décision ferme. J’aligne alors naturellement mes actions pour atteindre ma cible et je n’accorde plus autant d’importance aux embûches.

 

Cette année, j’ai pris la décision de recourir à une coach pour m’aider avec certains aspects de mon entreprise. Une fois ma décision prise, je n’ai plus fait attention à l’investissement financier, au travail supplémentaire pour mettre en place les conseils prodigués, aux apprentissages de nouvelles notions, etc. Ma cible était claire et ma décision était prise.

Les bonnes ressources

 

Votre décision est prise et rien ne vous arrêtera…sauf si vous n’êtes pas bien servi par vos outils de base, c’est-à-dire votre CV, votre profil LinkedIn, votre lettre de présentation, vos compétences en entrevue, etc.

 

Si vous vous sentez submergé(e) par la mise à jour de ces éléments, ne le faites pas seul (e). Vous économiserez du temps, vous gagnerez en pertinence et en visibilité et vous aurez des résultats beaucoup plus rapidement.

 

Besoin d’aide ? Contactez-moi ou soumettez-votre CV à une évaluation gratuite.

14Déc

Photo par Jason Strull sur Unsplash

5 raisons d’avoir un CV efficace et prêt à être utilisé

Vous avez vu l’affichage d’un poste idéal pour vous ! Vous l’avez vu et votre cœur a fait un bond. À la lecture des requis et de la description du rôle, vous vous êtes dit que ce serait parfait pour vous. Puis… votre esprit s’est tourné vers ce dont vous avez besoin pour postuler… et vos épaules se sont affaissées ; « mon CV n’est pas à jour ! ».

Ce scénario est certainement familier à beaucoup de gens, mais rien ne sert d’avoir des regrets, il faut passer à l’action !

Voici donc 5 bonnes raisons pour avoir un CV efficace et prêt à être utilisé.

Quitter un poste dont la description initiale ne reflète pas la réalité. 

Vous est-il déjà arrivé d’accepter un emploi qui s’est avéré moins parfait que la description de rôle ne laissait entrevoir.

Comme l’un de mes clients, qui a découvert trop tard qu’il ne pourrait pas effectuer les changements qu’il projetait pour l’entreprise, alors que son employeur avait laissé sous-entendre le contraire avant son embauche. Il a vite réalisé qu’il ne pourrait pas s’accomplir et s’est senti pris au piège. Pour se sortir de cette impasse, il avait donc besoin d’un outil convaincant pour trouver un meilleur « fit » ailleurs. Le CV que nous avons créé ensemble lui a permis de mieux se connaître et de poser les bonnes questions avant de s’engager.

Être prêt en cas de fusion d’entreprise

Vous êtes conscient qu’il y a beaucoup de fusions d’entreprises. Cela joue un rôle supérieurement important sur la sécurité d’emploi. J’ai travaillé plusieurs années pour une firme de transition de carrière et accueilli un nombre important de personnes qui n’avaient jamais prévu que leur entreprise ferait soudainement des mises à pied massives.

Au premier signe d’un changement organisationnel, le réflexe d’avoir un CV prêt à être utilisé devrait surgir.

Démontrer votre valeur ajoutée

Lorsque vous comprenez la structure et le contenu d’un CV, vous êtes à l’affût de ce que vous devez noter régulièrement quant à votre parcours professionnel. La liste de vos tâches ne constitue, en effet, qu’une partie du CV. Il vous faut y mettre notre valeur ajoutée ; un profil solide, des compétences prouvées et des réalisations tangibles. Sinon, tous les CV se ressembleraient !

Quel casse-tête pour les employeurs ! Plusieurs de mes clients sont tellement heureux de mieux se connaître qu’ils ne cessent de me référer pour permettre à d’autres de « faire le ménage » de leur CV. Mes clients repartent avec une vision claire d’eux-mêmes et sont davantage en paix avec le processus de recherche d’emploi, car ils connaissent leurs forces.

Faire le point

Revenir sur votre parcours, c’est mieux vous connaître, découvrir votre valeur et prendre conscience de votre expérience. Ce faisant, vous vous vendrez mieux en entrevue et vous éviterez de postuler pour des rôles qui ne correspondent pas à votre profil.

Une de mes clientes a découvert en cours de processus qu’elle possédait les compétences pour postuler pour autre chose que les postes qu’elle visait ; des horizons plus larges qui lui ont donné des ailes. Mieux encore, en découvrant vos acquis, il sera plus facile de décider si vous avez besoin de perfectionnement professionnel, tel que des cours d’appoint, des formations en ligne, ou tout simplement de plus d’expérience sur le terrain. Qui sait ? Cela pourrait vous diriger vers un autre choix de carrière !

Faire ressortir votre professionnalisme

Si vous étiez employeur et qu’un candidat vous présente un CV bien structuré, clair et aligné avec ce que vous cherchez, ne seriez-vous pas tenté de le contacter pour en savoir plus ? Et si, de surcroît, son profil LinkedIn est bien rempli et professionnel et qu’il a joint une lettre de motivation bien ciblée à son CV, que penseriez-vous de lui ? Le professionnalisme est une valeur sûre dans le contexte de la recherche d’emploi. C’est un reflet de vous en situation d’emploi.

Ces 5 bonnes raisons d’avoir un CV efficace et prêt à être utilisé sont importantes, et dans l’ensemble, la prévoyance est tellement plus payante que la surprise et l’impuissance.

Seriez-vous prêt à postuler si une belle occasion se présentait ?

Besoin d’un coup de pouce pour optimiser votre dossier de candidature, faites appel à mes services de rédaction de CV, d’optimisation de profil LinkedIn et de personnalisation de lettre de présentation.

Vous avez des questions concernant mes services ? Écrivez-moi.

11Août

Photo de Rich Tervet sur Unsplash

4 raisons extraordinaires de se permettre une pause

Une pause n’est pas un moment d’arrêt qu’on nous oblige à faire. C’est plutôt une interruption volontaire de nos activités, un moment de légèreté propice à la réflexion et au lâcher prise.

La perspective

Quand on a le nez dans la vie de tous les jours, celle-ci défile sans fin, comme un train dans lequel on est monté et qui ne s’arrête nulle part. Tout roule bien et on admire les beaux paysages qui défilent avec l’idée de les visiter un jour.

Descendre de ce train (-train) redonne une perspective sur la vie dans son ensemble et permet de remettre un peu d’ordre dans les priorités. On gagne à apaiser l’esprit pour lui donner la chance de prendre du recul et de regarder l’image intégrale de sa vie présente, puis de choisir avec discernement les meilleures options pour le futur.

Allez ! Tout le monde descend !

Le « reboot »

Comme pour les ordinateurs et autres appareils électroniques, un bon redémarrage ne fait pas de mal et remet les paramètres en place. L’être humain est ainsi fait ; ce qu’on crée évolue et on s’adapte continuellement à ce changement, à tel point que parfois, on se retrouve avec une situation complètement différente du départ. On se laisse emporter par la vague (ou le train) en oubliant les paramètres qu’on avait choisis initialement; parfois pour le mieux, mais pas toujours… Le temps d’arrêt permet de se rappeler qui on est, nos valeurs et nos buts.

Le plaisir

Ah ! Le plaisir ! Mais qu’est-ce que ce mot ? À bord de notre train, on voit des plaisirs défiler en grand nombre, mais sans prendre le temps de les explorer. Ils ont l’air bien ces plaisirs et une pause nous permet d’aller les voir de plus près. Prendre le temps de se rappeler ce qui nous apaise et nous fait sourire, c’est se revisiter et se donner une chance de lâcher prise.

Le temps

Le temps est compté pour chaque humain. (Boum !) Notre vie a besoin de balises pour que notre mémoire s’arrime à quelque chose. On se souvient de ses choix, de ses voyages, des réunions avec ses amis, de ses créations, des moments forts au travail et en famille, etc. Un équilibre entre la course du train et l’escale qu’on choisit de faire de temps à autre ne peut être que bénéfique. Indéniablement, beaucoup de maux de notre ère pourraient être amoindris par de vraies vacances. Par contre, le temps ne s’arrête pas durant les pauses, il défile toujours à la même vitesse ; c’est notre perception de lui qui change parce que nous l’utilisons à notre guise.

Allez-y ! Explorez donc le « vous, en mode pause ». Cela vous fait sourire ? Tant mieux !

30Mai

Le temps de réfléchir

On ne déménage pas sur un coup de tête et on ne change pas d’emploi sur un coup de tête. Ce sont là des changement majeurs qui méritent réflexion. Les outils pour stimuler votre réflexion sont tellement plus accessibles et disponibles qu’avant. Site après site, articles, conseils, affichages, réseaux sociaux, etc. Tout cela à votre portée sans quitter la maison.

Et si on prenait une mini pause…

On ferme un chapitre et on est pressé d’en commencer un autre. La vie nous pousse dans le dos, les charges financières sont souvent sur nos talons et le stress n’est tellement pas agréable. Par contre, on ne peut s’empêcher de constater qu’un ralentissement permet de s’ancrer et de regarder notre vie avec une perspective différente. Ne trouvez-vous pas qu’on perçoit notre vie de manière très linéaire ?

Pris dans l’engrenage du quotidien, on ne s’interroge plus sur ce qui nous rend heureux. Droit devant ! Et on continue…

Le temps presse, on réfléchira plus tard.

La fameuse pandémie nous a immobilisés et en même temps, nous a donné un instant pour nous poser les vraies questions :

Est-ce que je suis heureux à mon travail ?

En voilà une bonne question ! Mais qu’est-ce que ça veut dire, « être heureux » au travail ? Il semble que ce soit différent pour chacun. Pour les uns, ce sont des défis à relever pour garder les choses dynamiques, pour d’autres, c’est travailler dans une ambiance agréable ou encore d’avoir un équilibre entre le travail et la vie personnelle. Trouvez ce qui compte le plus pour vous au travail et voyez si un changement serait bénéfique.

Est-ce que je voudrais être ailleurs quand je rentre tous les matins ?

Une des manifestations les plus évidentes d’un besoin de changement est cette impression de lourdeur quand vous entrez au travail. Cette impression que vous voudriez être ailleurs. Demandez-vous alors pourquoi. Est-ce le travail en lui-même ? Est-ce un aspect particulier du travail ? Est-ce un conflit ou une incompatibilité avec un ou une collègue ? Parfois, un seul aspect de l’environnement de travail empoisonne tout le reste. L’esprit veut alors s’évader et vous risquez de prendre la mauvaise décision si vous ne prenez pas le temps d’analyser la cause du problème et ses possibles solutions.

Est-ce qu’il y a autre chose ?

Bien sûr qu’il y a autre chose. Il y a d’autres entreprises où vos compétences peuvent servir, soit dans votre secteur d’activités ou dans un autre.  Et si vous en avez assez de faire ce que vous faites, le moment est venu de faire le tour de vos compétences réelles et d’évaluer vos chances avec ou sans formation supplémentaire.

Qu’est-ce que je vaux sur le marché du travail ?

Peut-être bien plus que vous ne pensez. Un pause devient le moment le plus propice pour faire le point. Un expert ou une experte en transition de carrière peut vous aider à clarifier vos objectifs. Et, en remettant vos outils de recherche d’emploi à jour (CV, Profil LinkedIn) vous redécouvrirez votre valeur ajoutée à travers vos réalisations.

Si je me mets à chercher, est-ce que mon CV est prêt ? Est-ce qu’il reflète ma valeur ?

Soyez prêt ! Même encore à l’emploi d’une entreprise. Être prêt n’as pas de prix. Enfin si, il en a un si vous recourez aux services d’un ou d’une experte, mais le retour sur investissement est fameux; confiance en soi, connaissance de sa valeur, sélection de poste plus appropriée, assurance et meilleure performance en entrevue, etc.

Profitez du moment pour explorer

Votre décision est prise ? Ne soyez pas paresseux. Les affichages, les occasions, les contacts viendront rarement à vous. Explorez ! La réflexion n’est pas nécessairement un moment passif et contemplatif. Elle doit être stimulée par de l’information nouvelle et pertinente. Ouvrez de nouveau champs d’exploration tout en respectant votre personnalité.

Lisez aussi : Sortir de soi-même

11Mai

Photo par ActionVance sur Unsplash

Un test planétaire…Check! One, two!

Quelqu’un aurait voulu vérifier s’il est possible de joindre la planète en entier en peu de temps n’aurait pas fait mieux que le virus qui court actuellement.

Avec un événement comme la pandémie du COVID-19, on ne peut s’exprimer en généralités, car chacun a vécu cet événement différemment, et tout ce qui découle de cette crise est nouveau pour nous. Jamais nous n’avons vu la planète ralentir et ralentir au point de s’arrêter.

Les surprises ont été vives quant aux répercussions de cet arrêt et nous les avons aperçues une à une tellement nous ne pouvions les prédire; on n’envisage pas ces choses-là quand le monde roule à toute vitesse depuis si longtemps. Qu’on se le dise, on ne remarque pas les détails quand on fonce, mais une fois arrêté… on remarque tout ; tout ce qui n’est pas fait dans la maison, les gens à qui on ne parle plus, les personnes avec qui l’on vit, les endroits où l’on va, les lieux où on se rassemble, les obligations qu’on se crée, le peu de temps qu’on accorde au repos, notre manque d’imagination, notre dépendance aux réseaux sociaux, à la télé, à l’Internet, combien les saisons arrivent bien quand elles le veulent…tout est sous la loupe.

On remarque aussi combien les médias contrôlent notre inconscient avec leur océan de surinformation. D’ailleurs, l’information et la désinformation luttent au bras de fer depuis le début de cette « guerre » et nous sommes victimes de ce combat. Qui croire ? Quoi faire ou ne pas faire ? On ne sait plus. Arrive un moment de trop plein où la vie doit reprendre son cours et ce temps approche. Le monde veut vivre et avancer, différemment pour un temps, mais avancer tout de même. Arrive aussi la belle saison pour une partie du Globe et les humains ne voudront pas la vivre confinés. C’est contre nature. C’est contre culture ! On respire…(avec ou sans masque?)

Le bon côté de la crise, c’est la pause, le flottement, le moment d’apesanteur. Les premiers rayons de soleil assez chauds pour nous permettre de nous asseoir dehors et de paresser étaient sublimes comme le plus beau jour de vacances. On se souviendra longtemps de ce virus capable de faire vivre la même chose à presque toute la planète en même temps. Maintenant, si on pouvait trouver quelque chose de positif pour nous rassembler à ce point, ce serait fabuleux.

09Nov

Photo par Road Trip with Raj sur Unsplash

Quel boulet ce boulot!

Ceux qui ont trouvé ce qui les passionne dans la vie et qui ont réussi à en faire leur métier auront toujours l’avantage de ne pas attendre les vacances pour se sentir vivre.

Un nombre important de Québécois ont remis en question leur choix de carrière durant la pandémie. Certains ont découvert que leur travail était un boulet qu’ils traînaient depuis longtemps et qu’il était temps de s’en débarrasser. Mais comment savoir si vous avez besoin de ce changement ? Comment déterminer si ce n’est qu’un coup de temps ou une réelle nécessité ? Voici des pistes d’exploration.

Le travail, quelle galère!

Un travail qui n’est qu’un travail et qui ne présente aucun défi peut éventuellement devenir un boulet pour certains. À l’inverse d’autres trouveront qu’un travail routinier et sans surprise leur convient parfaitement.

Oui, c’est rassurant, c’est le coussin financier qui permet de reposer sa tête et de ne pas s’en faire avec les finances. C’est également une stabilité et une structure de vie qui peut avoir certains avantages.

Tout va bien si vous acceptez cette situation avec sérénité et que vos activités extérieures au travail vous comblent. Tout va moins bien lorsque vous vous sentez limité et ennuyé par votre travail. Comment se motiver alors pour rentrer au boulot le lundi après un week-end d’obligations et de temps morts sans activités enrichissantes et vivifiantes ?

L’instinct ne trompe pas!

À moins de vous mentir à vous-même, vous savez ce qui vous convient pour un temps et ce qui ne vous conviendra pas à long terme.

Vous pouvez être très proactif quand vous sentez que votre travail ne vous comble pas. Faites appel à un coach en gestion et en transition de carrière pour explorer les options et les possibilités qui s’offrent à vous. Des tests sont souvent utiles pour aiguiller davantage une personne en grand questionnement. Le pas à franchir est de vous avouer à vous-même qu’un changement s’impose et de vous pousser à agir.

Et la vie se charge parfois de prendre nos décision

Pour certains, un élément déclencheur fera en sorte que le processus démarrera. Pour d’autres, il s’agira de circonstances hors de leur contrôle, tels une mise à pied, une restructuration ou encore un temps d’arrêt forcé par la maladie ou une crise comme celle que nous venons de vivre. Qu’importe la manière, il sera bénéfique de faire le ménage dans sa tête, soit pour opérer un changement ou pour se rassurer que votre chemin est le bon.

 

Il faut vous souvenir que les choix sont à faire et que si vous ne les faites pas, la vie se chargera de vous le rappeler.

 

La vie est trop courte

Vous savez ce que vous êtes capable de confronter.

Votre situation familiale et vos responsabilités envers les autres vous obligent souvent à faire certains choix. Par contre, chercher à mieux se connaître et manœuvrer un changement de vie tout en douceur s’avère bénéfique sous beaucoup d’aspects : la santé mentale et physique, le moral, la vision du futur à court et à long terme, le sentiment d’accomplissement, etc.

Lisez aussi : Le temps de réfléchir

12Oct

Photo de Hunters Race sur Unsplash


La première impression

L’entrevue arrive bientôt et on se dit qu’on ne sait plus trop comment se présenter quand on veut paraître sous notre meilleur jour. Voilà un tourment de bien des gens en recherche d’emploi. On a les compétences et on se sent à l’aise avec le rôle, mais il reste une étape à franchir : l’impression que l’on donnera en entrevue.

Un miroir interactif et rétroactif

A-t-on une vision juste de soi-même?  Se voit-on comme les autres nous voient? Il suffit parfois d’une entrevue simulée et filmée pour tout voir et tout comprendre. Évidemment, la nervosité est au rendez-vous et il faut mettre son ego de côté, mais rien ne vaut un bon coup d’œil à ses maniérismes, à son apparence générale et à ses tics de langages pour remettre les pendules à l’heure. La surprise est parfois grande et donne un aperçu de ce qui peut être facilement corrigé.  Un conseiller ou une conseillère en transition de carrière saura guider un candidat dans cette petite aventure constructive.

Des conseils utiles

Les recommandations iront du niveau de langage au débit du discours. Elles toucheront également la redondance de certaines expressions et à l’occasion l’habillement et la coiffure. Les réponses à certaines questions peuvent être ajustées et améliorées et les gestes (le langage corporel) peuvent être revus et corrigés.

Ces conseils, une fois mis en pratique, deviennent un complément aux outils de base, comme le CV, la lettre d’introduction, etc.

Il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel en transition de carrière pour se rassurer face à cet aspect de la recherche d’emploi.  Il serait malheureux de ne pas obtenir un poste dont on rêve parce qu’on était mal préparé(e) à l’entrevue.

Voici d’ailleurs le lien LinkedIn d’une conseillère hors pair! Préparez-vous! Vous ne le regretterez jamais! ca.linkedin.com/in/carolelevesque/fr

À lire également: 10 choses à faire avant de se présenter à une entrevue

24Août

Photo par Austin Schmid sur Unsplash


La vie, c’est la vie!

Comment vivre avec un changement aussi percutant que la perte d’un emploi?

La vie est une série de changements et rien ne demeure exactement pareil pour toujours.

Les petits changements sont faciles à gérer et sont même souvent bénéfiques. Nous sommes occasionnellement obligés d’apprendre une nouvelle compétence, nous devons parfois changer de trajet pour aller quelque part, les enfants sont également une source constante de changements et la vie à deux, même harmonieuse, évolue.

Percevoir les changements les plus difficiles comme un recul : Une question de perspective?

Si chaque changement amène une refonte de notre fonctionnement, aussi petit soit-il, il est permis de penser qu’un changement aussi important que la perte d’un emploi n’est en fait qu’une refonte de notre fonctionnement (plus radicale, on s’entend) et une occasion d’aller voir ailleurs.

Soyons honnêtes, le stress n’aide pas à voir clairement cet événement comme une occasion en or. Par contre, se refermer sur soi-même et faire du sur place ne fera qu’accentuer le stress et mènera parfois à un sentiment de défaite, d’incertitude et ultimement à un peu de déprime.  Socialiser semble une première bonne étape pour se garder serein. Les gens qu’on rencontre connaissent d’autres gens et un réseau finit toujours par amener des possibilités d’emploi. Si ce n’est pas le cas dans l’immédiat, nous connaîtrons plus de gens, nous découvrirons d’autres activités et la vie suivra son fil, parce que la vie, c’est la vie!